Halloween au Japon

Si je vous parle d’Halloween, il y a de fortes chances que vous me parliez d’enfants allant de maisons en maisons chercher des bonbons, de citrouilles creusées avec une bougie à l’intérieur et de déguisements préparés pour l’occasion. Bref, inutile de vous la présenter, Halloween est une fête connue de tous et qui a réussi à s’ancrer dans les mœurs. Mais cette forme correspond plutôt à l’Europe et l’Amérique. En effet, le Japon voit cette fête sous un autre angle.

 

Pour commencer, il faut savoir que le Japon a commencé à s’intéresser à cette fête assez tardivement, aux alentours des années 2000 et ce pour la simple raison qu’elle n’a aucun lien culturel avec ce dernier. Si cette festivité a fini par arriver là-bas, c’est grâce aux entreprises. En effet, Halloween n’est qu’une immense opportunité marketing dans ce pays, une fête qui n’a que pour unique but de générer du profit au même titre que Noël ou la St Valentin qui sont toutes les 3 des fêtes importées qui n’ont aucune valeur étant donné qu’elles n’ont aucun lien avec le Shintoïsme et le Bouddhisme.

                Et donc, au lieu d’avoir des enfants dans les rues qui toquent au portes, on a droit à des adultes qui font la tournée des bars et à des défilés de personnes déguisées pour l’événement. Et si pour vous, un costume d’Halloween équivaut à un zombie ou à un vampire, vous êtes loin de la mentalité des japonais qui préfèrent se déguiser en infirmières, soubrettes voire en personnages tirés de l’univers Ghibli, le cosplay*(1) étant assez répandu pendant cette période. Les costumes plus ‘’basiques’’ restent présents mais moins populaires.

De plus, il faut noter que les Japonais ne fêtent pas vraiment Halloween le 31 mais plutôt le vendredi et le samedi qui précédent afin de permettre à tous d’en profiter, dans le cas ou ça tomberait pendant la semaine. Il n’est donc pas rare de croiser des personnes déjà déguisées avant l’heure.

              Avec l’aspect plus « adulte » de cette festivité, les entreprises en profitent pour tirer en masse beaucoup de confiseries aux couleurs de l’événement.

              Malgré ce décalage pour le moins flagrant, les japonais conservent quand même un minimum de codes comme les citrouilles éclairées (aka Jack o’Lantern) et les magasins ainsi que les parcs se mettent aux couleurs pour l’occasion.

*(1) le cosplay est une pratique visant à se déguiser en un personnage fictif ou populaire puis à se comporter comme ce dernier.

 

Articles pris sur: chaîne youtube Tokyo Fashion
France Japon
Article écrit par J.Gyurjan

Laisser un commentaire