Sword Art Online: Ordinal Scale

Que penser de SAO Ordinal Scale….

Heuuu… Le film est bien mais sans plus…

Non plus sérieusement. Ce film se passe après SAO, ALO, GGO, re ALO…. Lolooool.

Ayant vu toutes les saisons et étant un « fan » de la série, le film n’a rien d’exceptionnel en soi et ne nous étonne pas par le déroulement de son histoire car en vrai, le sujet est prévisible et entre dans la boucle de l’histoire Sword Art Online.

 

Je m’explique. SAO OS met en avant les mauvais penchants d’une technologie qui s’attaque au cerveau. Cela ne vous rappelle-t-il rien ?

SAO : Nous parlons d’une technologie qui nous plonge dans un monde virtuel et leur fichu Nerve Gear arrive à nous garder prisonnier dans ce dit monde.

 

ALO : Nous parlons d’une, nouvelle, technologie nommée Amusphere qui permet de garder certains survivants de l’affaire SAO, mais aussi de collecter des informations sur les patients tout en permettant de diriger leurs rêves et souvenirs.

 

SAO OS : ENCORE un nouveau casque nommé Augma qui la, attention parce qu’ils deviennent encore plus doués les mecs, extirpe un souvenir de votre cerveau et vous le fait l’oublier, ici l’affaire SAO.

On retrouve toujours la même question : Celle des problèmes que peuvent causer un casque agissant sur les ondes cérébrales et notre cortex. Cette question est vue et revue dans cette série. Et l’auteur imagine mille et une façons de nous la présenter. Ce qui devient un poil lassant.

 

Points positifs, la narration est clair et précise, différents clins d’œil sont faits en rapport avec les différentes saisons de l’anime (Original Outfit des persos, la webcam de Yui, Kayaba Akihiko, Asuna qui utilise le skill ultime de Yuki…) et on voit l’ultime boss du palier 100 de l’Aincrad.

Oui… attendez on me chuchote à l’oreille que dans SAO, Heathcliff, qui est je le rappelle Kayaba le créateur de l’Aincrad, déclare à tous qu’il est le final boss au palier 100 de son jeu…. Les studios auraient-ils fait une erreur ? Mais une GROSSE erreur. Une belle incohérence.

 

Savez-vous que la nouvelle saison de SAO va commencer ? A partir de Mars 2018 au Japon et nommée Alicization. Plus haut j’ai déclaré que SAO est une boucle continuelle. En effet, elle alterne entre, problème des casques lié à notre cerveau, et, Laughing Coffin.

 

SAO : Problème du casque et connaissance de Laughing Coffin. On y met les bases.

 

LAO : l’amusphere permet de collecter directement des données via le cerveau des joueurs et Asuna y est coincée.

GGO : Laughing Coffin fait de nouveau parler d’eux.

LAO : Yuki est coincée dans le jeu grâce à une machine qui agit sur son métabolisme pour normalement la soignée d’un cancer. Mais elle meurt.

SAO Alicization : Devine, devine. Laughing Coffin revient mon gars ou my girl, je ne sais pas qui lit cet article. Et ouais, parce que Kirito se fait allumé par un de ces gars et se retrouve encore une fois coincé dans un jeu.


Je ne sais pas, mais Kirito et ses potes sont restés coincés deux ans dans un jeu virtuel. Personnellement je ne retournerai dans aucun de ces jeux. Le pire c’est qu’il y en a toujours un pour finir de nouveau dans la merde et piégé.

 

Alors, la licence SAO est une grosse mascarade qui nous fait danser sur un pied puis sur l’autre ? Oui, oui. Encore et encore. Et on aime se faire tourner en bourrique.

Images prises sur: imgur.com
twisoku.ldblog.jp
wall.alphacoders.com
ciyuanfan.baidu.com
Article écrit par J.LABE

Laisser un commentaire