Ikegami Honmonji O-Eshiki

Par-delà le monde, on accorde tous un certain respect envers les morts avec les enterrements ainsi que les fêtes commémoratives (la fête des morts chez nous par exemple). Ce genre de « fêtes » reste malgré tout assez peu fréquent a contrario du Japon où un certain nombre d’événements y sont dédiés, on peut citer le O-Bon, une fête bouddhiste commémorant les esprits des ancêtres ou encore le Shôwa no hi dédié à la mémoire de l’empereur Shôwa que j’ai évoqué dans mon article sur la Golden Week. Mais la fête dont nous allons parler aujourd’hui est le Ikegami Honmonji O-Eshikiu.

Le Ikegami Honmonji O-Eshiki est une fête bouddhiste qui se déroule le 13 octobre près du temple de Ikegami Honmon-ji situé dans l’arrondissement de Ota dans la ville de Tokyo. Elle est organisée à l’occasion du rituel O-Eshiki célébré à travers tout le Japon depuis les temples de l’école Nichiren mais se différencie des autres de par sa grandeur mais aussi de son emplacement. En effet, il faut remonter plus de 700 ans en arrière, en 1282 pour être plus précis, pour comprendre son importance.

 

Nichiren Shonin, le fondateur de la branche nichiren du  bouddhisme, était gravement malade. Afin de se soigner, il décida de se rendre à la source chaude Hitachi mais il mourut en chemin au temple Ikegami Honmonji. Depuis, chaque 13 octobre, le O-Eshiki est pratiqué afin de commémorer sa mort.

 

Ce qui fait la popularité de ce festival est le Mando Kuyo, un défilé de chars illuminés et ornés de fleurs de cerisiers portés par près de 3000 disciples sur 2km. Ces derniers partent de la gare d’Ikegami et défilent dans les rues jusqu’au temple éponyme. Ce n’est pas loin de 300 000 visiteurs qui viennent assister à cette événement chaque année, il est même diffusé en direct sur internet.

photos prises sur: jpninfo.com
wikivoyage
worldlanguage
Article écrit par J.Gyurjan

 

Laisser un commentaire